Sages-femmes

Ramonville-Saint-Agne

IVG médicamenteuse


Depuis juin 2016 les sages-femmes peuvent réaliser les IVG par voie médicamenteuse en ville (décret n° 2016-743 du 2 juin 2016).
La réalisation de cet acte est possible jusqu’à 7 SA, soit 5 semaines de grossesse.
L’IVG est prise en charge à 100% par l’assurance maladie (187,92 euros).

Comment se déroule l’IVG médicamenteuse ?

Première consultation de demande d’IVG
La patiente exprime son souhait d’interrompre la grossesse.
Au cours de cette consultation la prescription des premiers examens nécessaires à la réalisation de l’IVG est faite, ainsi que de la contraception future si souhaitée.
Deuxième consultation
Au cours de la deuxième consultation, la demande est confirmée et la sage-femme ou le médecin procède alors à la délivrance des premiers médicaments nécessaires à la réalisation de l’IVG.
La première prise de comprimé de Mifepristone (ou RU 486 qui bloque la grossesse) se fera obligatoirement en présence de la sage-femme, puis vous pourrez rentrer chez vous. 36 à 48 heures après, la prise du second comprimé, nommé Misoprostol (une molécule qui permet les contractions), se fait soit au cabinet de votre professionnel, soit à votre domicile. L’expulsion de l’œuf aura alors lieu à votre domicile dans les heures qui suivent la prise du Misoprostol. Il est nécessaire que vous ne soyez pas seule chez vous à ce moment-là. Votre sage-femme vous informera également sur les mesures à prendre en cas d’effets secondaires et s’assurera que vous disposez bien d’un traitement analgésique. Elle vous transmettra également les coordonnées précises de l’établissement de santé avec lequel elle a signé une convention et vérifiera que vous pouvez vous y rendre si nécessaire dans un délai de l’ordre d’une heure. Tout au long de cette période, le professionnel est joignable pour répondre à toute demande d’informations et est prêt à vous recevoir.
Visite de contrôle
La visite de contrôle est programmée une quinzaine de jours après la prise des médicaments. Elle permet de vérifier l’efficacité de la méthode et de revoir la contraception si besoin. Dans les rares cas où l’IVG médicamenteuse aurait échoué, il faudrait alors avoir recours à la voie chirurgicale (aspiration ou curetage). Il n’existe pas une méthode meilleure qu’une autre. Celle qui est possible et qui vous convient le mieux est décidée avec le professionnel de santé.

reivoc.fr
ivg.gouv.fr
www.ivglesadresses.org

Mélanie CASTAREDE

RDV possible via Doctolib

07.87.78.03.00

Cloé RABOU

RDV possible via Doctolib

06.48.03.37.45

Lucie ROMIGUIERE

RDV possible via Doctolib

06.80.74.40.17

Lola ROSSETTI

RDV possible via Doctolib

06.52.57.44.58


Notre adresse :

2 allée des tourterelles
31520 Ramonville St Agne